Je ne suis pas Charlie


C'est à dire : je ne cautionne pas la ligne éditoriale du journal "Charlie Hebdo" même si je respecte son droit à s'exprimer et si je condamne les actes terroristes. Je préfère laisser la possibilité d'un débat d'idées politiques démocratique à l'adhésion aveugle à un slogan marketing qui tient de la novlangue. "être Charlie" est beaucoup trop polysémique, et l'injonction manifeste et violente à l'être - sans possibilité de remise en question, de débat ou d'étalement du sens de la formule afin de pouvoir adhérer possiblement à une partie sans adhérer au tout - de la part du gouvernement a tout du glissement très dangereux vers le faschisme le plus virulent.


Je n'aime pas les boîtes noires.